Au sommet de la liste des seaux de milliers de voyageurs du monde entier se trouve la randonnée du Chemin Inca au Machu Picchu. Il s'agit d'un itinéraire historique car il faisait partie du réseau routier de l'Empire Inca; il reliait autrefois la ville de Cusco (l'ancienne capitale de l'Empire) à la mythique citadelle de Machu Picchu, elle-même déclarée l'une des «Sept merveilles du monde moderne».

Faire ce trek est une expérience intense et exigeante. Bien qu'il ne nécessite pas de préparation physique herculéenne, il est conseillé d'être en bonne condition physique et d'avoir commencé à faire de l'exercice quelques semaines avant le voyage. Une telle préparation est recommandée car les randonnées sont longues, pouvant durer jusqu'à six heures par jour.

Ci-dessous, nous vous proposons une série de conseils et de recommandations pour que votre aventure sur le Chemin Inca soit une expérience formidable, sûre, agréable et inoubliable.

1. Randonnées sèches / haute saison

Pour éviter toute déception ou surprise, il est important de bien réfléchir à la saison au cours de laquelle vous souhaitez effectuer votre randonnée. La saison sèche s'étend entre mai et septembre, lorsque les jours sont ensoleillés et qu’il y a une atmosphère printanière. La température atteint jusqu'à 26 ° C (79 ° F) pendant la journée, mais descend jusqu'à 0 ° C (32 ° F) la nuit.

Avant de payer votre vol ou de faire vos réservations pour cette saison, n'oubliez pas que vous rencontrerez beaucoup de personnes voyageant sur l'itinéraire. C'est particulièrement le cas si vous voyagez entre juillet et août, lorsque des milliers de visiteurs choisissent cette destination pour leurs vacances d'été et arrivent ici en masse, même s'il y a une limite quant au nombre de randonneurs faisant de la randonnée sur le sentier à un moment donné ( jusqu'à 500 personnes).

De plus, lors de la réservation ou de l'achat de billets d'avion, n'oubliez pas que les prix augmentent généralement pendant la haute saison. Bien que les frais d'entrée sur le Chemin Inca restent les mêmes tout au long de l'année, ce qui varie, ce sont les prix des billets de train et de bus, qui augmentent en haute saison en raison de l'afflux important de visiteurs. Gardez également à l’esprit qu’il est essentiel de réserver à l’avance pour garantir l’autorisation de voyager.

Bien qu'elle soit la période la plus fréquentée, la haute saison offre plusieurs avantages. Au mois de juin, par exemple, plusieurs célébrations traditionnelles ont lieu à Cusco. Le plus important d'entre eux est le «Sun Festival», ou Inti Raymi, qui remplit les rues de Cusco de couleurs et d'histoire.

2. Trekking pendant la saison des pluies / basse?

Alors que la saison des pluies s'étend entre octobre et avril, vous devez tenir compte du fait qu'en février, il n'y a pas d'accès au Machu Picchu via le Chemin Inca. La route est régulièrement fermée pour maintenance à ce moment. Mars est un bon mois pour le trekking car la saison des pluies n'a pas encore commencé. En ce mois, les jours sont généralement clairs et les températures agréables, ce qui rend la route beaucoup plus facile. Toujours en mars, vous n'aurez pas à marcher parmi la foule, vous apprécierez donc encore plus l'expérience.

3. Quelle piste?

La section péruvienne du Chemin Inca fait en fait partie d'un réseau plus large de routes qui traversent les Andes, des routes qui peuvent vous emmener jusqu'à Quito (Equateur) ou Tucumán (Argentine). La randonnée sur la partie péruvienne du Chemin Inca est l'une des activités les plus célèbres et les plus populaires d'Amérique du Sud, ce qui signifie qu'elle attire le plus de participants. Cependant, cette partie de «The» Inca Trail se compose en fait d'un certain nombre d'itinéraires différents vers le Machu Picchu, chacun avec des restrictions variables sur le nombre de randonneurs et le nombre de jours qu'un voyage peut durer:

Voici les itinéraires les plus populaires:

  • L'itinéraire classique du Chemin Inca: Ce voyage de 4 jours / 3 nuits commence près de la ville d'Ollantaytambo, dans la ville de Piscachucho, accessible en véhicule privé ou en bus. Une fois là-bas, les voyageurs ont entrepris leur randonnée de 43 km (27 miles) vers la citadelle mystique de Machu Picchu. La route traverse une série de villages Quechua et à différents points, vous pouvez rester dans des camps que les randonneurs ont mis en place. De beaux paysages et des ruines archéologiques peuvent être appréciés le long de cette partie du voyage.
  • Le court sentier inca: Ce voyage de 2 jours / 1 nuit est fait par des personnes avec un temps plus limité ou qui ne veulent pas marcher si loin. Le trek commence dans la ville de Chachabamba, à 2150 mètres d'altitude. Une promenade de 6 à 7 heures vous amènera à la Puerta del Sol (la «Porte du Soleil») ou à Intipunku, qui était l'entrée principale de la ville inca de Machu Picchu. Parce que cette randonnée n'est pas si exigeante, c'est le meilleur itinéraire à suivre avec les enfants.
  • La route de Salkantay: Cet itinéraire alternatif du Chemin Inca accède à la citadelle de Machu Picchu par un chemin plus long et plus compliqué qui atteint des altitudes de plus de 4700 mètres. Le parcours peut prendre cinq jours, mais l'effort a sa récompense car il regorge de paysages spectaculaires. Bien que vous serez témoin (et pourrez photographier) à la fois de la jungle et des environnements alpins, l'un des clichés les plus impressionnants sera sans aucun doute le sommet enneigé de la montagne Salkantay.

4. Que faut-il apporter?

Avant de commencer à emballer, gardez à l'esprit que tout ce que vous mettez dans votre sac à dos pèsera sur votre dos pendant votre randonnée. C'est donc une bonne idée d'être aussi pratique que possible et de ne transporter que l'essentiel.Voici quelques conseils:

  • Des chaussures: Ce sont peut-être votre article le plus important, car des chaussures inappropriées peuvent littéralement gâcher votre aventure. Apportez de bonnes chaussures de sport - si possible, pas des nouvelles, car il vaut mieux que vos pieds y soient déjà habitués - ainsi que des sandales ou des crocs à porter après chaque journée de randonnée. N'oubliez pas que vous porterez vos chaussures sélectionnées jusqu'à huit heures par jour, elles doivent donc être très confortables pour éviter d'avoir des cloques ou des plaies. Si possible, imperméabilisez vos chaussures avec un type de spray pour empêcher vos pieds de se mouiller en cas de pluie.
  • Un sac à dos: Un autre des «investissements» qui mérite réflexion est le sac à dos que vous emporterez en voyage. Il doit être conçu de manière ergonomique pour répartir le poids de vos effets personnels. Les plus recommandés sont ceux qui ont des sangles sur la poitrine et la taille, car ils vous permettent de maintenir une meilleure posture et ils prennent beaucoup de poids de se concentrer sur vos épaules.
  • Vêtements et autres articles: Bien qu'il soit bon d'emporter de la lumière, cela ne signifie pas pour autant laisser des objets indispensables. N'oubliez pas que la température peut changer considérablement pendant votre randonnée pendant la saison sèche et la saison des pluies; par conséquent, c'est une bonne idée de porter des vêtements légers, sans oublier un bon manteau ou un pull pour les nuits, ainsi qu'une veste de pluie ou un poncho.
  • Essentiels divers: Le long de l'Inca Trail, vous ne pourrez rien acheter, il vaut donc mieux prendre des précautions. Par conséquent, vous devez apporter tous les médicaments dont vous avez besoin. Un autre élément essentiel est le bâton de marche. C'est le meilleur support pour marcher et vous permet de maintenir votre équilibre et d'éviter de glisser. Si vous ne voulez pas en apporter un de chez vous, vous pouvez acheter une canne de marche au début du parcours dans les villes d'Ollantaytambo ou de Chachabamba. Quant à l'eau, elle est trop lourde à transporter dans le cadre de l'équipement, mais il n'est pas conseillé de boire de l'eau provenant d'une source ou d'une source le long du parcours. L'option la plus recommandée consiste à acheter de l'eau minérale en bouteille que les résidents vendent à certains points de la route. Enfin, n'oubliez pas d'apporter une lampe de poche, un écran solaire, des piles pour votre équipement et un insectifuge.

5. Hébergement

Au début et à la fin de votre voyage péruvien - c'est-à-dire à Cuzco et au Machu Picchu - les randonneurs peuvent trouver toutes sortes d'hébergements: des auberges bon marché aux hôtels cinq étoiles possédant tout le luxe et le confort. Le long du sentier, vous pouvez choisir des hébergements de style camping de base ou des lodges plus haut de gamme en cours de route.

  • Hébergement de style camping: La plupart des randonneurs passent leurs nuits dans des tentes, ce qui en soi est une aventure. L'environnement naturel, les paysages et la compagnie d'autres promeneurs rendent généralement cette expérience de camping intéressante et même amusante. En cours de route, les repas sont préparés au feu de camp.
  • Hébergement haut de gamme: Pour découvrir le Chemin Inca «avec style», les Mountain Lodges of Peru proposent des aventures de trekking de lodge à lodge. La randonnée de chaque journée se termine par une douche chaude dans un lodge confortable, complétée par un massage ou un plongeon dans un jacuzzi extérieur, suivie d'un repas gastronomique avec des vins sélectionnés et le tout avec un service hautement personnalisé par le personnel local.

En conclusion, faites vos recherches et gardez ces cinq considérations à l’esprit, et vous êtes sûr d’avoir une incroyable aventure au «Pays des Incas».


Le Chemin de l'Inca est l'une des 5 meilleures randonnées de la planète - Octobre 2020