Les voyages en avion sont excellents - même si vous manquez la campagne à 30 000 pieds en dessous. Les voyages en voiture dans un pays étranger sont également très bien - si cela ne vous dérange pas de passer des heures à l'étroit derrière le volant à essayer de vous frayer un chemin dans un environnement inconnu.

Traverser un pays en train, cependant, est un moyen d'entrer au cœur d'une destination. Comme l'a souligné Hemingway, c'est le voyage qui compte. Ensuite, il y a la sensation fantastique d'être un passager choyé dans un train de première classe alors que vous êtes guidé à travers des paysages spectaculaires, en vous arrêtant parfois dans des destinations emblématiques bien sélectionnées. Et les trains ne sont pas si mal non plus: il y a de l'espace pour les jambes, des prises de courant, des voitures de bar et des ponts d'observation pour apprécier pleinement la vue imprenable sur les paysages environnants.

1 - Train d'introduction

La petite nation sud-américaine de l'Équateur peut aujourd'hui se vanter de trains fantastiques qui emmènent les passagers à travers les paysages magnifiques de ce pays merveilleusement diversifié. Les trois lignes de locomotive du pays et plusieurs itinéraires sont le résultat d'un investissement d'un quart de milliard de dollars dans les chemins de fer nationaux depuis 2007. Ces itinéraires ont été redéveloppés par le gouvernement non pas comme un système de transport de masse mais comme un moyen de promouvoir le tourisme en mettant en évidence la le patrimoine culturel et historique de la nation, ainsi que les paysages saisissants et les diverses zones climatiques des Andes équatoriennes et des régions du Pacifique. Ainsi, ces itinéraires favorisent le développement des économies locales dans les villes liées au système ferroviaire.

Voici six de ces grands voyages et itinéraires en train équatorien qui évoquent l'hospitalité gracieuse des temps plus simples et vous présentent certains des paysages et des personnes les plus étonnants du monde.

1. Visite «Le train de la liberté»

Le «train de la liberté» équatorien (Tren de la Libertad) transporte des passagers de la célèbre ville marchande indigène d'Otavalo (juste au nord de Quito, et elle-même une attraction touristique fascinante) à travers un terrain montagneux accidenté pittoresque jusqu'au village afro-équatorien de Salinas.

Photographe de train

Au cours de ce voyage en locomotive aller-retour de 8 heures, les passagers voyagent à travers l'incroyable paysage montagneux des hauts plateaux andins. La locomotive classique serpente à travers différents lieux et âges de l'Équateur, traverse un certain nombre de canyons, sept tunnels de montagne et traverse plusieurs ponts (y compris le pont de la rivière Ambi de 80 mètres de long).

Commençant dans les hauts plateaux andins typiquement frais, vous descendrez en altitude de plus de 1700 mètres pour découvrir une géographie complètement différente dans la vallée de Chota. Ici, vous trouverez des champs luxuriants de canne à sucre et un climat nettement plus chaud.

Au fond de cette vallée se trouve le village de Salinas, qui abrite des villageois créoles majoritairement noirs hispanophones. En effet, le nom «Freedom Train» célèbre à la fois la liberté des esclaves africains et la libération de l’Equateur de l’Espagne. Alors que votre train arrive dans ce village, un groupe de musiciens et de danseurs vous rencontrera et invitera tous les passagers à participer à des festivités de danse et de musique avec eux. De plus, vous pourrez savourer la délicieuse cuisine de la région.

2. Tren Crucero

La locomotive conçue sur mesure - Tren Crucero (le «train de croisière» transandin) - est actuellement la plus étonnante dans le transport vintage. Sur certaines de ses jambes, le train est propulsé par de magnifiques locomotives à vapeur centenaires qui vous emmèneront dans un voyage exceptionnel à travers différents lieux et âges du passé et du présent de l'Équateur. Le train comprend quatre autocars différents, chacun avec son propre style thématique (avec des décors de style côtier préhispanique, baroque, néoclassique et équatorien du Pacifique) qui reflètent l'histoire et la culture de l'Équateur. Deux de ces voitures de luxe peuvent accueillir les 54 passagers du train, tandis que les deux autres voitures sont constituées d'une voiture-salon et d'une voiture d'observation avec une plate-forme d'observation extérieure.

9 - Coach d'observation

Cette expédition de 4 jours / 3 nuits voyage au sud de Quito, permettant aux passagers de découvrir des panoramas des hautes terres saisissants, les vents chuchotants de volcans lointains, les couleurs côtières pittoresques de la plaine côtière fertile de l'Équateur - ainsi que la gentillesse de ses habitants - arrivant enfin dans la principale ville portuaire de Guayaquil.

Tous les repas ont lieu hors du train dans les restaurants locaux, et l'hébergement pour la nuit est fourni en cours de route dans trois hôtels de style hacienda traditionnels, qui ajoutent aux délices de ce voyage étonnant. Un gestionnaire de train hautement qualifié et une équipe de guides et de personnel d'accueil anglophones et hispanophones vous accompagneront tout au long du voyage, en répondant à tous vos besoins.

Ne vous contentez pas de nous croire sur parole: la British Guild of Travel Writers a élu Tren Crucero comme le meilleur projet touristique du «monde plus large» (pour le meilleur produit touristique en dehors de l’Europe); il a été sélectionné comme l'un des «20 voyages qui changeront votre vie» du magazine Wanderlust et CNN l'a récemment inclus dans sa liste des «onze endroits où aller».

En passant devant certains des paysages les plus spectaculaires d'Amérique latine, certaines des étapes les plus importantes de ce voyage comprennent la «Route du nez du diable», la «Route du train de glace» et l '«Route de l'avenue des volcans» (chacune décrite ci-dessous),en plus de la «Route des Ancêtres», la «Route des Quinua» et le «Train de Douceur».

3. La route du nez du diable

L'ouverture originale de 1908 de la voie de Quito à Guayaquil était une réalisation historique qui a nécessité 30 ans de travail, des investissements financiers massifs et a coûté de nombreuses vies. La partie la plus difficile sur le plan technique de cet itinéraire a été immédiatement déclarée «le chemin de fer le plus difficile au monde».

5 - Train de montagne Devils Nose

Confrontés à la tâche de gravir les sept huitièmes de mile (1400 mètres) de haut en bas du flanc d'une montagne, les ingénieurs ont trouvé la solution ingénieuse de découper une série de zigzags serrés dans la roche. Celles-ci ont permis au train de gravir la montagne en avançant puis en reculant le long de lacets haletants. Ce court itinéraire de 13 km est connu sous le nom de Nariz del Diablo (le nez du diable), du nom de la forme de cette paroi rocheuse terriblement difficile.

Cette ingénierie audacieuse plonge 118 passagers dans ces lacets abrupts, à travers ce qui semble des ponts minces et sur des gorges et des ravins profonds provoquant des vertiges. En cours de route, les passagers s'arrêtent fréquemment pour sortir et s'émerveiller des vues spectaculaires ainsi que de l'ingénierie, tandis que les nuages ​​de fumée diesel ne font qu'ajouter à l'atmosphère.

De plus, ce voyage vous mènera à travers des paysages andins caractéristiques célèbres pour leurs cultures locales, leur folklore et leur artisanat. Animée par un guide bilingue, la visite comprend une visite au musée Pununa Condor et des spectacles de danses traditionnelles.

4. La route des trains de glace

Ce trajet en train équatorien vous fera passer devant le majestueux mont Chimborazo (la plus haute montagne de l'Équateur), dont le sommet gelé est le point le plus éloigné du centre de la terre grâce au renflement de la croûte terrestre à l'équateur. Le voyage est appelé «Route du train de glace» car il vous fera découvrir Baltazar Ushka, connu sous le nom de Mt. Le dernier hielero du Chimborazo, ou «machine à glaçons».

7 - Homme de glace avec bloc de glace

Au cours des 50 dernières années et plus, M. Ushka a escaladé le mont Chimborazo deux fois par semaine pour creuser des blocs de glace géants à vendre au marché. Traditionnellement, la récolte de glace de la montagne n'était pas seulement une activité commerciale, mais faisait également partie d'un rituel sacré qui créait un lien entre les dieux et le peuple. Après avoir découpé des blocs de glace, M. Ushka les emballe soigneusement et les isole dans de la paille et les fait descendre de la montagne par des mules. Cette glace glaciaire a une fois refroidi les boissons des habitants des côtes et a été utilisée pour faire de la crème glacée, bien que la réfrigération ait mis tous les autres coupeurs de glace en faillite.

En plus de cette chance de rencontrer le dernier survivant de sa profession, la Route des Glaces vous emmènera passer plusieurs des 10 volcans le long de «l'avenue des volcans» de l'Équateur. En plus de ces paysages pittoresques, vous pourrez également observer la plus ancienne église catholique d'Équateur , de vastes zones agricoles et la faune des Andes.

5. La visite en train des bains incas

Les Incas ont réussi à établir le plus vaste empire d'Amérique latine. Pendant leur conquête, ils ont établi de magnifiques temples, forteresses et villes, bien que beaucoup d'entre eux aient été abandonnés par la suite après la conquête coloniale espagnole. Néanmoins, vous pouvez toujours trouver des vestiges de la grande culture inca dans le sud de l'Équateur, alors que la voie ferrée des «Bains incas» dévoile les vestiges de l'un de ces sites sacrés.

Le train Tambo-Coyoctor vous emmènera sur un trajet de 3,5 kilomètres jusqu'au complexe archéologique de Coyoctor. Bien que ce court voyage vous permette de profiter du paysage rural des régions - en passant devant des champs de maïs et de pomme de terre, ainsi que quelques troupeaux de vaches - le premier point culminant de l'excursion est Coyoctor lui-même, où vous pourrez visiter les Banos del Inca (les «bains incas»), un site archéologique qui était sacré pour le peuple Canari d'origine et adopté plus tard comme centre cérémoniel par les Incas. D'autres structures que l'on peut voir sont des aqueducs ou un système d'irrigation qui apportaient de l'eau aux champs pour assurer une récolte plus abondante. Les bains et ces autres créations ont été récemment restaurés pour coïncider avec l'ouverture de la ligne de train.

4 - Train passager

La visite de Coyoctor, combinée avec le trajet en train, permet une agréable excursion. Cependant, il est également possible de voyager de Coyoctor à cheval jusqu'à Ingapirca (qui signifie le «Mur Inca» en langue Kichwa). En fait, ce sont les plus grandes ruines incas connues en Équateur. Le bâtiment le plus important est le «Temple du Soleil», un bâtiment de forme elliptique construit autour d'un gros rocher. Comme la plupart des structures du complexe, ce bâtiment a été construit dans le vrai style inca - sans mortier, car les pierres ont été soigneusement ciselées et façonnées pour s'emboîter parfaitement.

En bref, alors que l'Équateur peut être réputé pour la qualité et les couleurs de son artisanat saisissant, ce sont les Andes majestueuses - escarpées et impressionnantes contre le ciel bleu brillant - qui font du voyage en train équatorien un régal visuel.


GTA 5 - EXPERIENCES DANGEREUSES EN ONLINE ( STUNT TRAIN, MOTO ETC) - Juillet 2020