Notre guide pour la durée de notre séjour au Népal est Rabhindra, mais il nous dit que nous pouvons l'appeler Robin pour faire court. Il nous informe sur son pays et ses 125 groupes ethniques alors que notre bus passe à travers Katmandou, une ville qui a vu sa population augmenter de 60% au cours des 10 dernières années.

Le chauffeur de bus s'appelle Ram, ce qui est plutôt approprié car il essaie de se frayer un chemin à travers la circulation dense. Il y a trop de véhicules pour les routes, ce qui a incité le gouvernement à adopter un vaste programme d'élargissement des routes. Les trottoirs sont repris - même des bâtiments dans certains cas - pour accueillir le trafic de plus en plus chaotique de Katmandou. Les photographies véhiculent le lit et la poussière dans une certaine mesure, mais ne révèlent pas le bruit de la circulation - les moteurs des camions, les motos et le sifflement toujours constant des klaxons.

Circulation à Katmandou

Notre premier arrêt est à la place du Palais de Katmandou. C’est une ruche d’activités autour de cette zone et nous nous retrouvons rapidement entourés de colporteurs. Nous trouvons de la solitude avec une visite à Kumari, une déesse vivante, qui fait une brève apparition à 11h chaque jour, moment auquel les photographies ne sont strictement pas autorisées. Elle apparaît sur un balcon, est étonnamment jeune et disparaît à nouveau en quelques secondes.

Après avoir visité les thermes royaux datant des 7e et 8e siècles et avoir été de nouveau obligé d'acheter un bol chantant ou un autre souvenir, nous nous dirigeons vers Swayambunath (également connu sous le nom de temple des singes). Des drapeaux de prière flottent dans la brise et un saint homme hindou nous permet de prendre sa photo.

Saint homme hindou

Peu de temps après, je me rends compte que je m'approche un peu trop d'un singe car il fait un geste soudain pour me faire reculer. Heureusement, j'avais déjà eu le coup que j'espérais, alors je n'ai pas poussé ma chance plus loin.

Singe

Au sommet du temple des singes, nous avons droit à une superbe vue panoramique sur la ville avant de retourner dans notre bus et de passer à notre dernier arrêt de la journée: Bhaktapur. Ici, nous voyons plus de temples, un grand Bouddha et encore des colporteurs nous suivent partout. Quand nous disons que nous ne sommes pas intéressés, ils supposent que c'est le prix qui pose problème, pas que vous ne voulez tout simplement pas ce qu'ils vendent. Je montre un bref intérêt pour un élément qui assure que j'ai une ombre constante pour le reste de notre promenade. Je succombe finalement à un achat mais à moins d'un tiers du prix de ce qu'il demandait à l'origine.

De retour à l'hôtel, nous profitons d'un dîner népalais traditionnel avant de nous coucher. Pour cela, nous devons retirer nos chaussures et nous laver les mains avant d'entrer dans le restaurant, et nous retrouver assis en tailleur sur des tabourets bas et à une table basse. Il y a des couverts disponibles mais la façon traditionnelle est de manger avec la main droite. (Votre main gauche est considérée comme «non pure» comme le dit poliment Robin.)

Alors que notre entrée arrive, il nous est expliqué que nous devons offrir une petite quantité aux dieux en en plaçant un peu sur une assiette en forme de feuille. Le dîner est assez bon - pour moi, le principal point fort est les boulettes, décrites au menu comme «Momo - boulettes de viande hachée népalaise servies avec du chutney».

Dumplings

Demain, nous commençons à traverser le Népal à bord du Range Rover hybride. Ils sont tous les trois arrivés si loin du Royaume-Uni, mais peuvent-ils se rendre jusqu'à la destination finale de Mumbai? Revenez demain sur le blog pour suivre nos progrès ...


NEPAL #2 - 8 jours de trek dans les Annapurnas - THORONG LA PASS - Juin 2021