Dans la réserve de biosphère de Yasuni, les habitants vivent en harmonie avec la nature. Yasuni se traduit par «terre sacrée» et les tribus indigènes qui vivent dans cette partie de l’Amazonie, la traitent comme sacrée, car elle les soutient, ce qui est aussi vrai aujourd’hui que pour leurs ancêtres dans les brumes du passé. L'Amazonie équatorienne abrite les Kichwa, une partie de la population indigène qui habite tout le bassin amazonien. Ils tirent leur nom du dialecte de la langue qui est la racine de toutes les langues indigènes de cette partie de l'Amazonie. Une fois, ils faisaient partie de l'Empire Inca, mais l'arrivée des Espagnols a changé tout cela.

Kichwa-Communication-Media

Ils croient en une «Terre-Mère» et se considèrent comme faisant partie de la nature, pas en dehors d'elle ou dominant sur elle, au lieu de cela ils vivent à côté d'elle. De plus, ils croient que personne ne peut être propriétaire de la terre, ne l'utilise que pour ses besoins immédiats et avec parcimonie. Bien sûr, cela se heurte aux croyances européennes et en Équateur, comme dans tout le bassin amazonien, cela a conduit à des résultats catastrophiques pour les habitants de la forêt tropicale. Heureusement, les Kichwa se sont organisés et ont riposté. Aujourd'hui, eux et d'autres groupes ont trouvé un moyen de protéger leur patrie ancestrale et de faire partie du monde moderne, ils sont les propriétaires et les opérateurs de projets de tourisme durable.

Bassin amazonien

Ces initiatives leur permettent de vivre une vie comme leurs ancêtres et de maintenir à la fois leurs traditions et leurs croyances. Les Kichwa ont des liens très forts avec la nature que les étrangers ont du mal à comprendre. Ils croient que tout a une âme, même les plantes et les animaux. Tout ce qui vit ou grandit dans la forêt tropicale, ce sont ses frères et sœurs. Chacun a une âme, qui est appelée «anima». En tant qu'agriculteurs de subsistance, ils sont spirituellement très proches de la flore variée. Cela est dû aux liens des plantes avec la santé et la médecine, qui sont également des liens spirituels avec la terre mère.

kichwa-femme

Ces visions du monde fascinantes ou cette conscience spirituelle sont mieux expliquées par les chamans ou les sages de la tribu. Dans cette culture magique, vous aurez amplement l'occasion d'entendre et de mieux comprendre ces croyances d'un peuple qui a vécu en harmonie avec la nature pendant un moment sans esprit. Le peuple Kichwa renouvelle son lien spirituel avec la vie qui l'entoure par des rituels quotidiens, des contes et des chants. C'est ainsi qu'ils transmettent les connaissances et l'expérience d'une génération à l'autre.

Kichwa-people

Heureusement, pour les Kichwa, le tourisme international est devenu une bénédiction déguisée. Elle a ravivé un mode de vie en voie d'érosion et renforcé l'appel à un plus grand conservationnisme. Beaucoup travaillent maintenant dans différents projets touristiques le long de la rivière Napo et conservent un mode de vie plus traditionnel, en harmonie avec la nature, que ceux qui ont déménagé dans les villes. Ne manquez pas la chance de voir une faune incroyable, mais apprenez aussi comment les habitants de la forêt y ont vécu.


Arctic ancestral survivalism: on extreme weather Sami wisdom - Août 2022